Nouvelles Technologies & Communication

Communication

 

L’un des principaux avantages du Virtuel Numérique est sa capacité à offrir un accès facilité à la communication. La distance n’est plus un problème et l’accès à l’autre est grandement facilité. En ce qui concerne cet aspect, il s’agit de la conception et du déploiement de solutions permettant le développement ou au moins le maintien du lien social des intéressés avec leur entourage, en particulier les aidants, naturels ou professionnels. Les technologies d’e-inclusion (visant à lutter contre l’exclusion et la fracture numérique) favorisent cette permanence du lien social grâce à des outils simplifiés et/ou adaptés à ceux qui peuvent en avoir le plus besoin (seniors), et fonction de leurs capacités cognitives et fonctionnelles. Ceux qui ont peu de contacts et d’échanges sociaux peuvent trouver un véritable substitut dans l’usage des nouvelles technologies, dans la mesure ou elles facilitent l’accès à autrui. C’est bien la qu’on retrouve l’utilité du téléphone portable qui permet à la famille ou aux amis d’exercer un soutien social.

On retrouve donc de nombreuses utilisations possibles et potentielles de cet avantage réel. La télémédecine de montagne, en premier lieu, offre un accès facilité – et règlementé – aux consultations médicales à distance. Cet outil permet d’offrir une prestation de soins de santé à distance et l’échange de l’information médicale s’y rapportant. La localisation géographique, les difficultés d’accès ou de déplacement ne seraient donc plus un problème. D’un autre coté, les outils de communication virtuelle tels que l’e-mail, les messageries instantanées, les forums de discussion avec ou sans image vidéo permettent de conserver – ou de retrouver – un accès à la communication. Parfois vécu comme vertigineux par les personnes d’âge mur néophyte, le Virtuel Numérique offre un accès à la communication qui nécessite un temps d’adaptation, une formation personnalisée, et un suivi régulier.
De manière générale, le Virtuel Numérique offre donc une large palette de possibilités visant à faciliter l’accès parfois difficile à la communication. Il constitue ainsi un outil efficient permettant de lutter contre l’exclusion (et l’e-exclusion¹).

Il faut toutefois veiller à ne pas tomber dans l’excès, et limiter les risques secondaires spécifiques au grand âge que l’on peut retrouver dans l’utilisation prolongée d’un ordinateur ou d’un téléphone portable (arthrose, atrophie musculaire, vision diminuée, risques d’escarres en position assise prolongée, etc…). Il faut aussi considérer certaines répercussions positives secondaires comme la réduction du risque de chutes (tout en gardant à l’esprit que le but n’est pas non plus, et même certainement pas, de faire en sorte que les Seniors ne sortent plus de chez eux ! ) ou l’isolement social, les difficultés d’accès à certains lieux pour les personnes à mobilité réduite (visite virtuelle du Louvre, livraison de courses en ligne), ou même le fossé générationnel (une personne âgée est plus à même de communiquer avec les plus jeunes – et vice versa – au travers d’une interface de communication réduisant l’identité des utilisateurs au stricte minimum). Le Virtuel Numérique permet alors de maintenir un contact avec l’extérieur, et par ce biais, peut grandement contribuer dans la lutte contre la dépression, l’isolement, ou le vieillissement normal (accès à l’information active).

¹Dans l’ère du tout numérique, être exclu des NTIC, c’est être exclu de la société par la société.